samedi 13 février 2016

VENEZUELA TRAFIC DE DROGUE



VENEZUELA

L'ILE MARGARITA PLAQUE TOURNANTE DU TRAFIC DE DROGUE


La plus belle Ile du monde au Vénézuéla devenue l'Ile maudite. Les touristes ne si rendent plus, les narcotrafiquants ont pris possession de ce paradis. Les rares touristes qui ont le courage de s'y rendent, risquent de se faire égorger, la corruption est partout.

Un kilo de cocaine acheté à Margarita vaut 1000 dollars, il est revendu 35000 dollars en Espagne, Italie, France et la Suisse qui d'ailleurs est le plus grand consommateur de Cocaine au Monde. Le pouvoir d'achat en Suisse est la principale cause.

Ce juteux trafic rapporte des milliars de dollars aux traficants. On pourrait aisément arrêter ce marché criminel, mais on ne le fait pas, trop d'argent en jeux.

Le pouvoir corrompu au Vénézuéla n'est pas seul incriminé, mais chaque gouvernement de cette planète.

Une société droguée est vouée à disparaître si personne ne fait rien. Les enfants de bas age sont également affectés par ce problème de drogue. La ritaline est distribuée dans les écoles et la drogue est sur le marché.

L'Ile Margarita peut redevenir un paradis terrestre, à condition d'éradiquer le crime organisé.

S'il ne compte pas parmi les principaux pays producteurs de drogue, le Venezuela, par sa proximité avec la Colombie et son degré élevé de corruption, s'est converti en pôle de transit du trafic de cocaïne vers l'Europe et les Etats-Unis. 

La France a annoncé samedi la saisie record dans un aéroport parisien de plus d'1,3 tonne de cocaïne dans une trentaine de valises en provenance de Caracas. Cet évènement constitue pour les experts l'illustration de la mutation du Venezuela en porte de sortie des drogues produites en Colombie -avec laquelle il partage 2.200 km de frontières-, mais aussi au Pérou et en Bolivie.


Ces trois pays sont les principaux producteurs de la feuille de coca, matière première de la cocaïne.
Selon Hernan Matute, expert dans ce domaine, le Venezuela est devenu un important point de départ des routes maritimes et aériennes vers les Etats-Unis et l'Europe -principalement l'Espagne- du fait de «sa situation géographique» ouverte sur l'Atlantique, de la porosité de ses frontières, ainsi que du «degré élevé de corruption» dans ce pays.
Il existe deux principaux itinéraires empruntés à partir du Venezuela. L'un part de la côte ou des îles caraïbes et rejoint l'Afrique de l'ouest puis les Canaries (Espagne), et l'autre aboutit au Mexique, d'où la drogue est acheminée vers les marchés américain et canadien par les cartels, selon M. Matute.
Un des pays les plus corrompus au monde
«Nous ignorons si le gros poisson qui est derrière ces valises est un ministre. Ceux qui tombent sont ceux qui n'ont rien à voir (avec des délits), mais les gros poissons ne sont jamais inquiétés», a déploré mardi le chef de l'opposition de droite Henrique Capriles.


Aucun commentaire:

Follow Your Own Star

Suivez votre propre étoile!