lundi 1 avril 2013

CELLULAIRE QUI TUE

A LIRE IMMEDIATEMENT !
J'espère que vous ne faites pas ceci, répondre à un téléphone cellulaire lorsqu'il se recharge !



Il y a quelques jours une personne rechargeait son téléphone à la
maison. Durant ce temps, un appel a sonné et il a répondu, le teléphone
toujours branché à la prise. Après quelques secondes l'électricité est
entré dans le téléphone sans contrainte et le jeune homme a été
lourdement projeté au sol. Ses parents sont arrivés en trombe dans la
chambre et l'ont trouvé inconscient avec un pouls très faible et
les doigts brûlés. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital mais est
décédé en cours de route. Les téléphones céllulaires sont une invention
très utile mais il faut savoir qu'ils peuvent causer la mort.
Ne jamais utiliser un téléphone céllulaire lorsqu'il est branché à une prise électrique!

Transférez ce message à tous vos contacts.

Voir ci-dessous:
https://dub102.mail.live.com/default.aspx?id=64855&n=120334781#!/mail/ViewOfficePreview.aspx?messageid=ac2725f6-9607-11e2-aed7-00215ad6a64a&folderid=00000000-0000-0000-0000-000000000001&attindex=2&cp=-1&attdepth=2&n=1406494
 

dimanche 24 mars 2013

LA TERRE


La Terre vue depuis Apollo 17 en 1972[Note 1].La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. Il s'agit de la plus grande et la plus massive des quatre planètes telluriques, les trois autres étant Mercure, Vénus et Mars. La Terre se trouve dans la zone habitable du Système solaire. Elle est couramment appelée en français Terre, planète Terre, planète bleue ou encore Monde.
 
La Terre s'est formée il y a 4,54 milliards d'années environ et la vie apparut moins d'un milliard d'années plus tard[4]. La planète abrite des millions d'espèces dont les humains[5]. La biosphère de la Terre a fortement modifié l'atmosphère et les autres caractéristiques abiotique de la planète, permettant la prolifération d'organismes aérobies de même que la formation d'une couche d'ozone, qui associée au champ magnétique terrestre, bloque une partie des rayonnements solaires permettant ainsi la vie sur Terre[6]. Les propriétés physiques de la Terre de même que son histoire géologique et son orbite ont permis à la vie de subsister durant cette période et la Terre devrait pouvoir soutenir la vie durant encore au moins 500 millions d'années.

La croûte terrestre est divisée en plusieurs segments rigides appelés plaques tectoniques qui se déplacent sur des millions d'années. Environ 71 % de la surface terrestre est couverte par des océans d'eau salée qui forment l'hydrosphère avec les autres sources d'eau comme les lacs ou les nappes phréatiques. Les pôles géographiques de la Terre sont principalement recouverts de glace (inlandsis de l'Antarctique) ou de banquises. L'intérieur de la planète reste actif avec un épais manteau composé de roches plus ou moins fondues, un noyau externe liquide qui génère un champ magnétique et un noyau interne de fer solide.

La Terre interagit avec les autres objets spatiaux, principalement le Soleil et la Lune. Actuellement, la Terre orbite autour du Soleil en 365,26 jours solaires ou une année sidérale[Note 3]. L'axe de rotation de la Terre est incliné de 23,4° par rapport à la perpendiculaire du plan de l'écliptique, ce qui produit des variations saisonnières sur la surface de la planète avec une période d'une année tropique (365,24 jours solaires)[9]. Le seul satellite naturel connu de la Terre est la Lune qui commença à orbiter il y a 4,5 milliards d'années. Celle-ci provoque des marées, stabilise l'inclinaison axiale et ralentit lentement la rotation terrestre. Il y a environ 3,8 milliards d'années, lors du grand bombardement tardif, de nombreux impacts d'astéroïdes causèrent d'importantes modifications de sa surface.

La Terre a pour particularité d'être le seul endroit de l'univers connu pour abriter la vie, et accessoirement l'espèce humaine. Les cultures humaines ont développé de nombreuses représentations de la planète, dont une personnification en tant que déité, la croyance en une terre plate, la Terre en tant que centre de l'univers et la perspective moderne d'un monde en tant que système global nécessitant une gestion raisonnable.

La science qui étudie la Terre est la géologie. Compte tenu de l'influence de la vie sur la composition de l'atmosphère, des océans et des roches sédimentaires, la géologie emprunte à la biologie une partie de sa chronologie et de son vocabulaire.




 

samedi 16 mars 2013

CHANCE ET MALCHANCE

 

Chance et superstitions :
sommes-nous maîtres de notre destin ?

 
Vous êtes plus vigilant le vendredi 13, vous ne passez pas sous les échelles ou au contraire n’avez-vous que faire de ces superstitions ? Pourquoi croyons-nous aux gris-gris et autres porte-bonheur ? Peut-on réellement influencer sa bonne étoile et briser la loi des séries ? Doctissimo ne laisse rien au hasard et décode la psychologie de la chance !
 
Pourquoi sommes-nous superstitieux ?

Chaque vendredi treize vous vous cloîtrez chez vous ? Vous préférez rompre le pain plutôt que de le couper… Bref votre vie est placée sous le signe de la superstition et de la pensée magique… Ces croyances sont-elles une façon de se rassurer ou une entrave à la liberté ? Tour d’horizon…
Lire notre article  
 
Le hasard ça se provoque !
 
 Pourquoi y a-t-il des jours avec et des jours sans ? Pourquoi est-ce toujours à vous que les tuiles arrivent ? Comme si les phénomènes se concertaient pour nous rendre la vie désagréable ! Pourtant, mettre la chance de son côté et briser la loi des séries, c’est possible ! Il suffit de savoir provoquer le hasard...
Lire notre article  
 
Malchance, loi des séries : mythe ou réalité ?
 
 Echecs sentimentaux, remises en cause professionnelles, malheurs divers… Vous avez l’impression que le sort s’acharne continuellement sur vous ! Malchance chronique et loi des séries sont-ils une réalité ? N’avez-vous pas tendance à fabuler et imaginer que l’on vous en veut ? Bref, peut-on être une victime désignée du hasard ? Le point sur des phénomènes inexpliqués… ou presque !
Lire notre article  
 
Superstitions et chance : devez-vous y croire ?
 
  Qui n'a pas ses petites croyances, ses gris-gris ? Mais ces petites superstitions ne sont pas anodines ! Elles influencent notre vie et notre état d'esprit. Au point que croire en sa bonne étoile chasserait la déprime et l'anxiété ! Alors que le vendredi 13 février approche, découvrez que la chance n'est pas une simple question de hasard !
Lire notre article  
 
Test : Etes-vous trop superstitieux ?
 
 Fer à cheval, escabeau... Nous avons tous nos petites croyances et autres superstitions ! Mais lorsqu’elles deviennent de véritables règles de vie et qu’elles nous empêchent d’agir cela peut devenir un véritable calvaire. Alors, êtes-vous influencé(e) par les chats noirs et autres signes ?
Faire le test  
 
Superstition : un trouble psy ?
 
 Qui n’a pas son petit porte-bonheur, son grigri auquel il croit dur comme fer… Mais d’où viennent nos superstitions ? Pourquoi certains n’y prêtent aucune attention alors que d’autres y accordent une importance extrême ? Cette dernière attitude peut-elle cacher un problème psy ? A l’approche du vendredi 13, Doctissimo vous aide à éloigner le mauvais sort…
Lire notre article
 
La vérité sur les superstitions de la grossesse ?
 
 La grossesse… le mystère de la vie… ce moment est tellement magique qu’il a inspiré de nombreux mythes et autres superstitions plus ou moins farfelus. Et aujourd’hui, certaines ont la vie dure, malgré toutes les connaissances scientifiques que l’on possède sur le sujet ! Voici une petite sélection des croyances les plus folles sur ces neuf mois.
Lire notre article
 
5 clés pour booster son capital chance !
 
    La chance ça se provoque ! Les personnes chanceuses ont leurs petits secrets, souvent bien gardés : un état d'esprit particulier, une sacrée intuition, un bon réseau d'amis formidables et la forte croyance qu'ils ont droit au meilleur ! Chacun d'entre nous possède un capital chance. Nos Lucky experts vous dévoilent 5 pistes pour le booster et devenir ainsi une personnes "vernies" !
Lire notre article
 

CIRQUE SUISSE

Cirque Knie, cirque national Suisse





CIRQUE KNIE



Cirque Knie, cirque national Suisse





Cirque Knie, cirque national Suisse
Le Cirque National Suisse Knie (en allemand, Schweizer National-Circus Knie) est le principal cirque suisse, basé à Rapperswil.

Fondé par la famille Knie en 1803 (date de la fondation de la dynastie), il existe sous sa forme actuelle depuis 1919 (date où il passe de l'arène à ciel ouvert au chapiteau).

Le cirque Knie est aujourd'hui une entreprise comptant 200 employés et une centaine de véhicules et d'animaux. Elle est actuellement dirigée par Frédy Knie Jnr. et Franco Knie.

Le clown Dimitri y fit plusieurs tournées. Le Cirque du Soleil y monta également un spectacle en collaboration avec la famille Knie en 1992.






La tente du cirque Knie montée à Zurich, place Bellevue, en 2009




 

Le dressage d'animaux est une spécialité familiale du Cirque Knie. Les numéros de dressage (chevaux et éléphants) de la famille Knie ont acquis une réputation internationale.

mercredi 27 février 2013

AFFAIRE DORIOT


FAUX RAPPORT FAUSSE ACCUSATION


Dans de bien nombreux pays, n'importe qui peut-être arrêté et mis en prison sur la base d'un faux rapport, d'une fausse accusation. Pour son salut, une nation doit permettre une action juridique directe, rapide et peu coûteuse pour donner aux individus ou aux groupes la possibilité légale de se protéger contre les faux rapports.


A PROPOS DE L'AFFAIRE DORIOT

En Suisse en 2008, le Ministre Jean-Claude Doriot de l'urbanisme de la ville de Montreux, fut arrêté et incarcéré, suite à un faux rapport, une fausse accusation.

Innocent, l'homme a subi des attaques violentes en particulier de la presse, des procédures judiciaires interminables et des dépenses sans fins, des vies brisées. Tout ça pour rien !


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


LA JUSTICE
de LRH

La désintégration de la démocratie en Occident tient principalement de l'habitude qu'a celle-ci de faire négligemment reposer ses actions juridiques sur de faux rapports.

N'importe qui peut dire n'importe quoi à propos de n'importe qui et on encourt le risque que les pouvoirs policiers et les tribunaux agissent en se fondant sur des rapports si faux qu'un enfant ne se laisserait pas leurrer.

C'était la chose la plus odieuse concernant les NAZIS. Et c'est ce qui caractérise la << justice >> communiste. En février 1969, j'ai déterminé que c'était fondamentalement par la fausse accusation, le faux rapport et l'absence de confrontation entre accusé et accusateurs que la justice se désintégrait. Ces facteurs minent la sécurité des personnes et entraînent tout le système judiciaire dans des démarches interminables et inutiles.

A eux seuls, ces facteurs valent à des innocents des attaques de la presse, des procédures judiciaires, des dépenses sans fins et des vie brisées.

Tant que des faux rapports seront publiés et acceptés et tant qu'on leur donnera suite, des groupes de pression corrompus, tels les psychiatres, auront la possibilité de perturber tout rival potentiel ou de mettre en pièces la structure social d'une nation.

Cet abus est si flagrant qu'il vaut à la cause de la démocratie de perdre l'intégralité de sa valeur aux yeux de tout un chacun.

Quand la justice devient lente, quand elle devient coûteuse, quand les faux rapports sur des gens et des groupes sont tolérés et ne sont pas contestés et punis, toute idéologie tourne en tyrannie.

Ces facteurs contribuent si fortement à ébranler les loyautés et à créer des révolutionnaires qu'aucun gouvernement qui en permet l'existence n'est en sécurité.

En fait, il s'agit là d'une nouvelle percée philosophique dans le domaine du droit. L'importance considérable du faux rapport dans la désintégration de la structure sociale et de la cause d'une nation n'a pas été comprise.

La plupart des conflits internes d'un pays sont provoqués par des individus et des groupes qui se défendent contre des faux rapports.

A une époque où les gouvernements << cherchent à s'emparer de l'esprit des gens >>, un grand nombre de réformes vont devoir être effectuées.

Le faux rapport compte au nombre des menaces qui pèsent sur les droits de l'homme. Pourtant, il n'existe pas de possibilités adéquates de recours. Poursuites pour diffamation ? Laissez-les tomber. Elles coûtent plus que quiconque ne peut se le permettre, le jugement prend une éternité et en fin de compte, le public reste avec les faux rapports, même si le procès est gagné.

Puisque les faux rapports détruisent la sécurité de l'individu et du petit groupe, ces derniers doivent donc s'affirmer. Ils le font en passant à leur tour à l'attaque.

Une nation qui permet que des actions soient entreprises sur la base de faux rapports verra sa population et ses groupes de soutien la déserter et ses citoyens honnêtes l'attaquer. Elle finira par se faire renverser.

Pour son salut, une nation doit permettre une action juridique directe, rapide et peu coûteuse pour donner aux individus ou au groupes la possibilité légale de se protéger contre les faux rapports.

C'est seulement si le monde << libre >> apporte des réformes aux droits de l'homme que sa cause vaudra la peine qu'on se batte pour elle et qu'on la soutienne. Autrement, ses groupes publics et sociaux la déserteront pour n'importe quelle autre cause, sans même en faire vraiment l'examen.

Les vertus du patriotisme, de la loyauté et du dévouement envers un gouvernement ne sont pas mortes de quelque étrange déclin social. Elles sont mortes parce que les gens ont le sentiment que leur gouvernement ne les protège plus, va même jusqu'à les attaquer, les expose à des enlèvements psychiatriques effectués en toute facilité, à des impôts faramineux et à une insécurité personnelle.

Par exemple, il y a longtemps que les Noirs aux Etats-Unis ont dit qu'ils ne se battraient pas pour le gouvernement. Ce n'est pas parce qu'ils sont communistes. C'est parce que n'importe qui pouvait porter une accusation contre eux, peu importait la fausseté de celle-ci, et les faire emprisonner, battre et lyncher. Et les autorités haussaient les épaules en disant : << C'est juste un nègre. >> Ils ne bénificiaient pas d'un respect égal devant la loi. Tout faux rapport, non vérifié, pouvait les faire arrêter, battre ou tuer. Ils sont donc devenu très anxieux. Mainteneant, ils sont continuellement en émeute, se livrent à des pillages, brûlent et ferment même des universités. Tout ça parce que n'importe quel faux rapport était accepté. Et ils pouvaient être battus ou pendus en attendant une justice lente et coûteuse.

Cela ne se limite pas aux Noirs des Etats-Unis. C'était vrai pour tous les groupes minoritaires des Etats-Unis et c'est vrai pour des groupes religieux et des groupes raciaux minoritaires dans de bien nombreux pays. Ainsi forment-ils un noyau de résistance et d'agitation. Ils sont nerveux et sur la défensive.

Puis, à mesure que la situation s'aggrave, de nombreux groupes sociaux commencent à réagir face aux faux rapports émis contre eux, mais encore une fois sans réussir à obtenir justice assez rapidement pour que leur réputation soit préservée.

Quand on en arrive là, les officiels ont intérêt à compter sur leur compte en banque à l'étranger et à décamper. Car ce gouvernement, même s'il fonctionne encore, n'est plus le gouvernement de son peuple. Il est leur ennemi. Tout mouvement révolutionnaire attirera des membres. Ce sont là les mécanismes de la révolution.

Les gens sont capables d'une endurance considérable. Puis un jour le patriotisme meurt. Parce que le gouvernement n'a plus de cause en laquelle la majorité croit ou pour laquelle elle se battra.

Ne pas accepter de faux rapports et confronter la personne avec ses accusateurs et leur accusations avant toute action punitive de quelque nature que ce soit sont des principes si puissants que si la civilisation occidentale les acceptait et les mettait scrupuleusement en pratique, ELLE AURAIT UNE CAUSE ASSEZ GRANDE POUR SURVIVRE.

La cause du communisme s'en trouverait alors dépassée.
Dans l'état actuel des choses, les gouvernements occidentaux doivent ACHETER leur défense et SOUDOYER pour l'obtenir, et ceci à un prix si exorbitant que cela les brisera.

Notre position est celle-ci : nous sommes alliés et amis des pouvoirs occidentaux, nous nous efforçons de les amener à ranimer leur honneur et à réformer leur justice avant que la foule n'arrive et ne les mette en pièces.



nfoville@bluewin.com

mercredi 9 janvier 2013

NOUVEL AGE DES TENEBRES

                                                
ILLETTRISME - EDUCATION
 
 
<< La totalité du déclin de la qualité de l'éducation occidentale au cours des cinquante dernières années est directement liée à l'intrusion des méthodes à base psychologique et psychiatrique dans les salles de classe. >>   
 

L'illettrisme est un véritable problème dans la société actuelle. On emploie le terme illettrisme lorsque la personne a appris à lire et à écrire mais que l'apprentissage a été perdu ou n'a pas abouti. Plus de 80 pour 100 des jeunes délinquants sont illettrés.



Citons quelques statistiques édifiantes:

bien que nous soyons dans la soi-disant ère de l'information, près d'un milliard sont encore illettré et donc, pratiquement privé de toute information. De ce fait, on peut prédire que les écarts entre les pays riches et les pays pauvres ne vont cesser de se creuser, accompagnés des boulversements politiques concomitants. Le problème n'est en aucun cas limité aux régions technologiquement pauvres. Par exemple : environ trente millions d'adultes américains sont incapables de lire un manuel d'instructions ; un bon pourcentage de ceux-ci ont un niveau de lecture et d'écriture si faible qu'il ne leur permet d'accomplir que des tâches mineures. D'où l'on peut prévoir un leader du monde industriel se retrouvant avec une population active du niveau de celle du tiers-monde. En outre, lorsque l'on mesure les conséquences culturelles du fait que les générations montantes sont constituées d'illettrés, nous en arrivons à un scénario effrayant dans lequel l'ensemble des traditions écrites sera perdu, précipitant notre monde dans ce qui a été décrit comme un nouvel âge des ténèbres.

On pourrait citer davantage de choses. Plus de 80 pour 100 des jeunes délinquants sont illettrés, ce qui a amené un Centre de ressources éthiques à conclure :  << La tragédie fondamentale de l'éducation américaine n'est pas que nous fabriquons des ignares mais que nous fabriquons des sauvages. >>  Puis il y a aussi, bien sûr, tous les coûts de l'illettrisme en terme de perte de productivité,estimés aux Etats-Unis à des centaines de milliards de dollars. Si nous admettons les déclarations de l' UNESCO selon lesquelles l'illettrisme porterait atteinte à la compréhension interculturelle, le coût en vies humaines est incalculable.

Donc, oui, nous en sommes arrivés à imaginer le pire. Nous sommes également parvenus à une époque où l'illettrisme n'est plus seulement une question portant atteinte à la culture générale, c'est une question politique et c'en est une particulièrement brûlante. Elle a en outre donné naissance à toute une série de slogans, dont : << l'enfant défavorisé >>, << l'enfant dyslexique >> et << aucun élève laissé pour compte >>. Cependant, nous nous demandons encore : << Pourquoi Jonnhy ne peut-il pas lire ? >> Le débat sur la question des méthodes d'enseignement, des modalités d'examen et sur ce qu'il convient de faire de ceux qui échouent est incessant. Et puis nous arrivons à la plus trompeuse de toutes ces notions : << l'étiquetage psychologique. >> Ce n'est pas seulement << un autre aspect du problème >>. En fait, la totalité du déclin de la qualité de l'éducation occidentale au cours des cinquante dernières années est directement liée à l'intrusion des méthodes à base psychologique et psychiatrique dans les salles declasse.

Il y a beaucoup à dire sur le rôle de la psychiatrie dans la consommation de drogues à l'école, le taux de suicide chez les adolescents, et, en fin de compte, l'effritement de la volonté même d'apprendre. Mais pour l'instant, concentrons-nous sur la conséquence la plus visible : le spectacle peu réjouissant de l'élève du vingt et unième siècle.

Il a entre six et seize ans, âge auquel il a vraisemblablement déjà abandonné l'école.Il ne s'agit pas seulement de l'enfant américain ; c'est aussi l'enfant européen, asiatique et africain, quel que soit le pays, si l'on tient compte d'une estimation des Nations Unies selon laquelle un bon pourcentage de la population mondiale est à peine capable de lire un seul mot. Quoique que cela ne soit pas si facile à jauger, il est taciturne, maussade et froid. Sa tenue vestimentaire, quel que soit son coût, est souvent affligeante, littéralement inspirée par la tenue portée dans l'enceinte des prisons. Enfin en admettant que les apparences peuvent être trompeuses, force est de constater qu'il n'a jamais lu un livre de sa vie, que sa sphère intellectuelle très rudimentaire est façonnée par les jeux vidéos, les émissions télévisées, les films américains et les paroles des chanssons en vogue. En conséquence, il ne peut guère exprimer une idée originale.

A ce propos, le doyen William Allen Wilbur de l' Université George Washington dans une lettre écrite en 1936 : Le monde de cette confraternité est un monde de profonde quiétude et on ne trouve pas toujours le moyen de l'exprimer. Quand on y parvient, cela sort de la solitude et remue le coeur pour l'éternité. Il existe une exhortation de l'apôtre Paul qui convient à cette expression : << Etudiez pour être en paix. >>

POSTER GAL

New Collection POSTER STYE  FOR YOUR WALLS   Mon Site : https://natation14.wixsite.com/foto