vendredi 3 octobre 2014

LA SECTE LA PLUS DANGEREUSE DU MONDE


 TUER POUR ACCEDER AU PARADIS  

Et si l'histoire se répétait au XX1e siècle

LA SECTE DES ASSASSINS

 

 L'INCROYABLE HISTOIRE D'HASSAN IBN-AL-SABBAH                                

HASAN IBN AL-SABBAH 
Le seigneur de la montagne
Fondateur de la secte des Assassins
(av. 1050 - 1124 )


Les Haschichin sont entrés dans l'Histoire comme les premiers terroristes jamais connus. Utilisant le meurtre comme arme politique.

Le gouvernement d'Arabie en...autour de l'an 1200, savait très, très bien... savait très bien... ce qu'était une arme. C'était un soldat de cavalerie. Et avec leur épée, leur bouclier et leur arc, avec leur formation et leurs officiers, ces gars, en rangs, étaient une arme. La cavalerie avait atteint son apogée, vous en entendez parler dans les incursions de Gengis Khan et ainsi de suite. Tous les gouvernements du Moyen-Orient connaissaient la valeur de cette arme, ils la connaissaient parfaitement.

Mais il existait un homme du nom d'Hasan ibn-al-Sabbah. Il avait fondé une secte nommée les Assassins. C'était une ramification de l'islam. Personne ne voulait avoir à faire à ça. Mais ce gars et quelques -uns de ses disciples revinrent et construisirent une forteresse dans la montagne. Et il construit une forteresse au sommet de la montagne si difficile à prendre que Tamerlan lui-même se sentit provoqué et la détruisit bien plus tard. Seul Tamerlan et toutes ses troupes furent capables de la détruire.


Les ruines d'Alamut


En d'autres mots, il construisit une forteresse imprenable. Et au milieu de ses cours situés au sommet de la montagne, il avait bâti un paradis de lait et de miel, avec de véritables rivières de lait. Il avait engagé un certain nombre de houris aux yeux noirs à qui il avait appris à jouer de la guitare.

Et il a envoyé quelques-uns de ses hommes - l'arme était le haschich d'ailleurs - et il a envoyé quelques uns de ses hommes sur les routes à la recherche d'un beau garçon plutôt bête. Ils lui donnaient du haschich à l'auberge du coin, puis ils l'assommaient. Et ils le mettaient dans un panier, chargeaient le tout sur un âne et en route pour la forteresse. Quand il revenait à lui, il se trouvait au Paradis, entouré de quarante houris aux yeux noirs, et de rivière de lait et de miel. Et il disait, comme n'importe qui le ferait à sa place : << Où suis-je ? >>


Et sans hésiter, on lui répondait rapidement : << Fils, voici le Paradis. Tu es arrivé. >> Et ils le laissaient rester dans le coin deux ou trois jours et trouvait l'endroit très agréable, extrèmement agréable. Et il voulait rester très longtemps, mais ils disaient : << Ton arrivée au Paradis est prématurée. Je suis désolé mais tu dois accomplir un petit travail pour Allah. Et si tu veilles à te faire tuer lors de cette tâche et que tu réussis ta mission, nous pouvons te garantir que tu retourneras au Paradis. >>

Ils lui donnaient un peu plus de haschichs, le conduisaient au bas de la montagne et le plaçaient à proximité d'un palais. Auparavant, on lui avait dit que pour retourner au Paradis, il lui fallait assassiner le sultan. Et ce sultan, sorti pour sa promenade du matin et entouré de gardes ( ces beaux jeunes hommes, ces hommes de cavalerie qui étaient l'arme de l'époque), voyait un jeune homme surgir de la foule, cimeterre en main et le sultan avait la tête coupée. Bien sûr, les gardes transperçaient le jeune homme de part en part et où il allait, nous sommes les seuls à le savoir.


Puis le vieux de la Montagne faisait savoir aux gens quel était l'auteur de l'acte. Et tout ce que ce groupe avait à faire était de sous-entendre que quelque souverain d'un quelconque royaume ou d'une quelconque région éloignée avait fait quelque chose qui avait déplu aux Assassins - c'est de là que nous tenons le mot assassin - quelque chose qui avait déplu aux Assassins et qu'ils exigeaient pour cela trois chameaux chargés d'or, cinq houris de rechange et une amnistie générale pour quiconque était lié à leur secte, et tous les sultans du Moyen-Orient et de Perse s'empressaient d'envoyer à Hassan ibn-al-Sabbah et sa bande tout ce qu'ils demandaient, parce que les sultans étaient terrifiés. Il n'y avait pas moyen de se défendre contre un jeune homme qui était persuadé qu'un assassinat lui permettait de retrouver le Paradis auquel il avait déjà goûté. Ce fut une arme illimitée. Tout ce qu'elle fit, c'est détruire les gouvernements du Moyen-Orient. Et cette secte vécut presque 300 ans. Ce fut le gouvernement le plus stable ( si l'on peut parler de gouvernement) du Moyen-Orient. LRH/BSU



Assassin's Creed [OST] :  http://jeuxps3new.skyrock.com/player_music.html

Les Haschichin ou Assassina
Tuer pour accéder au Paradis

L' origine des assassins : http://jeuxps3new.skyrock.com/2.html

Les Haschichin étaient considérés en leur temps comme la secte la plus dangereuse du monde : fondée en Perse par Hassan ibn al Sabbah, dit le "Vieux de la Montagne", elle était composée de jeunes fanatiques intégristes soumis à un entraînement d'une rigueur extrême. Selon la légende, le "Vieux" ouvrait une fois les portes du Paradis à ses disciples, leur permettant de goûter à l'amour, l'alcool et la drogue, et obtenait ensuite d'eux tout ce qu'il voulait. Ces derniers étaient en effet tous prêts à mourir pour retourner au ciel et assassinaient tous ceux qu'on leur demandait d'exécuter. Marco Polo, qui avait traversé cette région en 1273, racontait ainsi : "Va tuer Untel et Untel, et à ton retour, mes Anges te ramèneront au Paradis. Et même si tu dois mourir, j'enverrai quand même mes Anges qui se chargeront de te ramener au Paradis." Les "Assassins" tuaient ainsi tout personnage hostile à leur cause et aux intérêts du "Vieux", et se faisaient ensuite souvent exécuter.


En 1092, les Haschichin commettent leur premier crime : ils assassinent le vizir en personne, Nizâm al-Mulk. Dès lors, plus personne n'est en sécurité : gouverneurs, théologiens, princes, généraux, rois... Tous ceux qui déplaisent à la secte sont éliminés les uns après les autres. En 150 ans, l'influence de la secte s'étend de la Méditerranée jusqu’au fond du Turkestan. Au bout de cette période, la secte est cependant affaiblie : en 1258, sous le règne du 7e successeur d'Hassan, les Assassins ne parviennent pas à résister à l'attaque des Mongols. Ces derniers décident de les anéantir : recherchés dans toute l’Asie, les membres de la secte sont impitoyablement massacrés. Aujourd'hui, 8 siècles plus tard, on raconte que la secte existe encore en Perse, sur les bords de l’Indus et du Gange, dans les montagnes du Liban : les Assassins courent toujours...



Le fondateur de la secte, Hassan ibn al SABAH est né en 1040, à Rey (Perse), et a étudié à Nishapur, avec le futur grand vizir Nizam-el-Molk (une de ses premières victimes) et le poète, philosophe et mathématicien Omar Khayyam. Converti à l'ismaïlisme (branche hérétique de l'islam). Il mourut en 1124 mais est suivi par d'autres "Maîtres des Assassins", tout aussi redoutables.

Sa citadelle la plus célèbre fut Alamut , au coeur de l'Elbourz iranien.



HISTOIRE DES ASSASSINSLA FORTERESSE D' ALAMUT

Complete restoration of the fortress of Hassan Sabbah, the lord of Alamut, will probably take 10 years to finish, head of the site’s explorations team said.

Two thousand square meters of the ten thousand square meter fortress, considered the largest and most important fortress of the Ismailids, which withstood the Seljuks for 170 years, have so far been restored.

According to head of the restoration team, Hamideh Choubak, during the past three years the floors, remaining walls, towers, and decorations of two thousand sq. meters of the site have been restored and preserved. Another activity has been the registration and maintenance of items and structures discovered in the area during four seasons of excavations.


The repair works of the main tower of the Alamut Fortress, called also the Eagle Nest, will soon start, probably taking two months to complete. 



PARIS ATTENTATS


Aucun commentaire:

POSTER GAL

New Collection POSTER STYE  FOR YOUR WALLS   Mon Site : https://natation14.wixsite.com/foto