jeudi 29 mars 2012

LIGNE DE COMMUNICATION COUPEE







Un individu va aussi bien qu'il peut communiquer avec n'importe quoi.

Pour ce qui est des lignes de communication, on croit que la société est très, très stricte sur le sujet. On croit que la société n'aime pas vraiment tel ou tel genre de communication. Eh bien, permettez-moi de vous faire part d'un petit secret. Il n'y a que deux choses qui sont punissables dans cet univers. Deux choses. Il n'y a que deux crimes que cet univers punisse vraiment, et tout autre crime d'un rang inférieur est fondé sur l'un ou l'autre de ces deux crimes. Donc, nous pourrions ranger tous les crimes sous ces deux crimes, et le premier de ces crimes, c'est être là. C'est un crime. Vous êtes puni pour être là.

En fait, ça a un effet tel sur un enfant que pendant une simple réprimande, il pense que fondamentalement tout ce qu'on lui dit c'est simplement cela :  << Tu ne devrais pas être là. On ne veut pas de toi. Tu devrais décamper. Nous ne voulons pas de toi dans la famille. Tu es exilé. >> En fait, ce n'est pas ce qu'on lui dit. Ce qu'ils lui disent, c'est :  << Willy, si jamais tu casses un autre pichet à crème, je ne sais pas ce que je vais faire de toi. C'était le pichet à crème de ma mère. >> C'est ça qu'on lui dit. Mais lui, dans son interprètation de base, il pense qu'on lui dit tout simplement :  << Nous ne voulons pas de toi ! Va-t'en ! Fiche le camp ! Décampe ! Nous en avons assez de toi ! Tu n'es pas assez présentable. Tu était là. >> Voyez ? C'est  << Tu étais là. Tu étais là. C'est mal ! Disparais ! Va au diable ! >>  Vous voyez ?  Très bien.

Ainsi c'est un crime, et il y a un crime qui est quelque chose de même pire que cela.
C'est communiquer.  Etre là et communiquer, c'est impardonnable. Mais, communiquer en soi est un crime. Qu'est-ce qui est mal ? Communiquer. Et nous examinons la loi. Nous avons une chose appelée la loi, je pense que nous l'avons encore, j'ai entendu dire qu'il y avait... compris l'autre jour qu'il y avait un juge, il est installé dans une région assez retirée, je crois qu'il s'agissait du sud du Dakota, et il a règlé une affaire, sans pot-de-vin, sans se laisser influencé, sans avoir été corrompu. Il l'a règlée en se conformant aux lois de l'Etat, et non pas en obéissant à des lubies personnelles. J'ai entendu parler de ça. Je crois qu'il s'agissait d'une histoire de clés de voiture perdues, ou quelque chose comme ça. Le type avait perdu ces clés de voiture et il avait attaqué quelqu'un en justice pour qu'il les lui rende et il les a finalement récupérées. Le juge en a décidé ainsi sans détour. Bien sûr, cet exemple isolé est loin de donner toute l'image de ce qui se passe vraiment.

Cela dit, la loi dramatise cela, ainsi si vous arrivez et que vous dites exactement ce que vous avez fait, vous savez :  << Maman, j'ai coupé le cerisier avec ma petite hache. >>
  La loi dit :  << Il a communiqué. Coupez-lui  la tête. >>
  La seule façon qu'a un individu d'être tranquille vis-à-vis de la loi est de ne pas communiquer. S'il refuse simplement de communiquer et ne dit jamais rien, etc., tôt ou tard, il sera acquitté.

C'est tellement pertinent que la Grande Charte, et d'autres choses comme ça a toujours un petit aspect de cela en elle. La Constitution des  Etats-Unis et la Déclaration des droits des citoyens, par exemple, disent ceci : un homme n'est pas obligé de témoigner contre lui-même.

Donc, ici, le crime, c'est de communiquer et c'est le seul crime qui existe et vous vous demandez parfois pourquoi des gens sont désagréables envers vous. Vous allez vers eux et vous leur dites :  << Eh ! Comment vas-tu , Jo ?  Si tu ne te sens pas très bien... s'il y a quelque chose que je peux te dire, tu sais ? >>,  ou quelque chose comme ça.

Et le type répond :  <<  Grrrangprhhhhummrapnnn... >>

Et vous dites :  <<  Mais qu'est-ce que j'ai dit ?  >>,  Quest-ce que j'ai bien pu dire qui ait mis cet individu dans tous ces états ? >>  Oh ! Vous cherchez simplement trop loin. Vous avez dit, vous comprenez ? C'est ça le crime et en plus, vous avez commis un double crime, vous voyez ? Vous étiez et vous avez dit quelque chose. Impardonnable ! C'est quelque chose qu'il ne faut pas faire dans cet univers.

Ainsi, jetons un coup d'oeil sur le couple. Ici, nous pourrions avoir tout un culte érigé sur le fait qu'il ne doit pas y avoir de relations sexuelles. En d'autres mots, que c'est la chose la plus sale, la plus vicieuse et la plus pourrie, à laquelle puisse se livrer un individu. Vous savez pourquoi le sexe est un crime horrible ? Eh bien, je peux vous le dire sans le moindre trouble ou quoi que ce soit. Un individu communique de telle façon qu'il perpétue la lignée génétique et apparaisse dans l'avenir... qu'il puisse être là, dans l'avenir. N'est-ce pas quelque chose d'horrible ? Donc nous avons sacrément intérêt à couper cette ligne. Nous avons sacrément intérêt à bien la couper ! Un individu communique avec un autre individu, ce qui permettra à quelqu'un d'être là quelque part dans l'avenir. Quelqu'un sera sur la piste dans l'avenir et communiquera à partir de là, avant que vous ayez le temps de dire ouf ! Et nous ne pouvons pas mettre la main sur ce quelqu'un pour l'étrangler. Ainsi la meilleure chose à faire, c'est de couper complétement la ligne en disant :  << Le sexe, c'est mal.  >>  Donc, si nous parvenons à couper suffisammnet de lignes en ce qui concerne le sexe, si nous parvenons à réduire le sexe à néant, si nous parvenons à mettre les gens dans tous leurs états par rapport au sexe, à les faire sombrer dans l'inquiétude, si nous parvenons à persuader les jeunes qu'ils peuvent devenir fous, en se livrant à de simples actes sexuels - sans la moindre preuve soit dit en passant - alors, vous voyez, nous serons parvenus à couper cette ligne de communication, qui est la plus fondamentale de toutes. Nous aurons détruit toute la race humaine. Et ça, c'est là le but du physicien nucléaire, ce n'est pas celui de Monsieur tout le monde.

Donc, là où le sexe est désapprouvé, où il est mal mené, vous trouverez généralement une impulsion à détruire, à anéantir ou à annihiler, et non pas une impulsion à construire ou à progresser. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut immédiatement introduire le libertinage, parce que personnellement j'aime bien savoir si mes enfants sont vraiment mes enfants. Ca fait une différence.

La seule source qu'on peut considérer comme succeptible de causer des aberrations, c'est une ligne de communication coupée.
Plus les lignes sont coupées, plus la société est aberrée et plus les gens se détachent les uns des autres. LRH

Aucun commentaire:

LEMAN ACRO SHOW

  Acro Show Villeneuve!   Aile du Léman Août 2017 "The" rendez-vous Mondial de la voltige, de l'acro pa...