samedi 4 février 2012

ARME DE DESTRUCTION MASSIVE








 La bombe à hydrogène ou "bombe H"
 
La bombe H, aussi appelée bombe à hydrogène ou bombe à fusion ou encore bombe thermonucléaire est une bombe nucléaire dont l'énergie provient de la fusion de noyaux légers.


Pendant des siècles, l'énergie du soleil a fait rêver les hommes ; de nombreux essais ont même été tentés pour la capter et l'utiliser. Avec l'avènement de la science nucléaire, il devient possible de reproduire les réactions qui libèrent l'énergie solaire. En effet, une bombe à hydrogène est un soleil en miniature.

La bombe A est-elle une arme ?

Que se passerait-il si quelqu'un utilisait cette bombe A ?  Boum ! Boum !
Et fini les boums. Nous bombardons la Russie, la Russie nous bombarde. Vingt quatre heure après que la Russie nous ait bombardés, il n'y aurait plus de Russie, et il n'y aurait plus de nous. Est-ce une arme ? Non, pas plus que ne l'était le vieux pistolet à silex, qu'ils fabriquaient il y a deux ou trois cents ans - ils les assemblaient avec du fil de fer, un bout de tuyau de fer et ... c'était bien plus dangereux de faire feu avec un tel engin que de se trouver devant. Je pense que la bombe A tombe dans cette catégorie. C'est un fiasco complet. Ils ne savent pas quoi en faire. Et maintenant, ils tiennent une conférence sur le désarmement pour essayer de s'en débarrasser élégamment. Ils parlent comme s'ils détenaient quelque chose. LRH


 « Arme de destruction massive » (ADM) est un terme utilisé en communication politique pour désigner les armes non conventionnelles[1].

Ce terme est apparu dans les années 1940 pour désigner des armes nucléaires, biologiques, chimiques et radioactives. Le scientifique des États-Unis, et conseiller des présidents Roosevelt et Truman, Vannevar Bush, aurait inventé cette expression pour définir les futures armes géantes imprévisibles. À cette époque, les bombes, grenades ou fusils de gros calibre, couramment utilisés, n'étaient pas considérés comme ADM.

Aucun commentaire:

MONTREUX BABORD - TRIBORD