mardi 17 janvier 2012

LA VIE ET SES PHENOMENES ELECTRONIQUES





 Définition Electricité


Le mot «électricité» dérive directement du grec elektron qui désigne une résine électrostatique. L’électromagnétisme fait, lui, référence à une pierre naturellement aimantée utilisée dès l’Antiquité. Les propriétés électriques de la nature ont donc été découvertes très tôt dans l’histoire de l’humanité.



Dans la nature, les phénomènes électriques se manifestent au quotidien. En effet, lors des orages, la foudre est due à une trop forte concentration d’électricité statique dans les nuages. Ils modifient alors les propriétés de l’air, qui perd sa qualité d’isolant et devient le siège d’arcs électriques : les éclairs. Les réactions chimiques effectuées naturellement par les êtres vivants (combustion, érosion, respiration, etc.) sont aussi dues à des transferts de charges électriques. De la même façon, les flux nerveux sont le siège d’une activité électrique naturelle. Certains poissons sont enfin capables d’utiliser le courant électrique pour évoluer dans les milieux marins, pour s’orienter et même chasser.


L’observation des phénomènes électriques commence au XVIIe siècle avec les observations de Du Fay et Franklin. Mais c’est Coulomb qui découvre les premières lois physiques qui régissent l’électricité à la fin du XVIIIe siècle. Dès le XIXe siècle et tout au long du XXe siècle, les scientifiques alimentent les connaissances sur l’électricité et créent des machines capables de reproduire artificiellement des phénomènes électriques. L’Homme est désormais capable de produire lui-même l’électricité, indépendamment des réactions naturelles dont il n’est que le témoin. Il utilise pour cela les systèmes qu’il a mis en place avec les barrages hydrauliques, les centrales hydroélectriques, les centrales nucléaires, le charbon, le fuel ou le gaz.


Ces technologies sont pourtant à l’origine d’une pollution de l’environnement et, à plus grande échelle, du phénomène de réchauffement climatique. L’orientation de ce XXIe siècle est donc de faire progresser les technologies renouvelables afin de préserver la nature.



La vie cesse d'être un risque lorsque vous savez comment elle piège et comment s'en libérer. Lorsque vous même parvenez à effectuer cela, la vie n'est plus un risque.


Un être est un bien meilleur électricien que vous ne puissiez en trouver. Et il est une anguille électrique avant tout, au moins dans cet univers. Et il créé des images à partir de petites particules d'énergie et il fait des images de choses qui ne sont pas produites et des images de choses qui se sont produites et ensuite il assemble, les mélange et les roule sous forme de ridges (masses mentales). Et il se retrouve magnifiquement embrouillé, encastré, piégé, etc. Il se retrouve pris dans un vide, et une masse noir est alors utilisé pour masquer l'énorme mouvement de fac-similés qui se produit au moment où les les fac-similés (images mentales) s'envolent dans le vide. En d'autre termes, il y a toute sortes de phénomènes électriques.


Et si nous jetons un oeil à ces phénomènes, nous découvrons que l'audition s'occupe de ces derniers et les démonte. Et c'est ça que fait l'audition.


<< Une des premières chose à savoir à propos d'un être, c'est que s'il est collé dans quelque chose, c'est à la façon du sandwich au mystère. >>
Il est une tranche de pain et l'énergie dans laquelle il est collé en est une autre et ils tiennent ensemble par un mystère. Tout ce qu'il a à faire, c'est d'avoir un mystère sur la façon dont il est collé et soudain il y est collé : il doit postuler qu'il y a un mystère au milieu.


Maintenant, la question ne se pose pas de savoir si un être à un mètre de ce mur serait collé dans ce dernier... il ne le serait pas, à moins qu'il n'introduise un phénomène de liaison électronique qui incluerait un mystère. Et s'il agit ainsi, il pourrait dire : << Je suis collé dans le mur >>. Ensuite, s'il ne se souvenait pas de dire << Maintenant, je suis décollé du mur >> il continuerait de l'être. La vie est fondamentalement des considérations, et ces condidérations se développent assez rapidement en phénomènes électroniques.


Cela dit, vous n'avez pas besoin d'être un ingénieur en électronique pour en savoir beaucoup à ce sujet. Tout ce que vous avez à faire, si vous souhaitez réellement tout savoir à ce sujet, et savoir quelque chose à propos des points d'ancrage du corps... Par exemple, savez-vous que même le corps est un champ électrique et que c'est ça que nous nommons les points d'ancrage du corps ? Tout ce que vous avez à faire, c'est de traverser quelques-unes de ces choses en audition et de les voir.


Eh bien, étant donné que la connaissance des points d'ancrage du corps peut changer la structure physique d'un corps et que leur manipulation le peut aussi, nous découvrons que les points d'ancrage du corps sont particulièrement importants.


De quoi vous occupez-vous au fond ? Vous vous occupez des phénomènes électroniques. Toutes les fois où une particule est plus minuscule que ce qu' un être considère être... les êtres considèrent posséder une taille, dans une certaine mesure, ils sont au minimum d'un millimètre ou 60 cm de diamètre. Je veux dire qu'ils ont différentes idées à propos de leur taille. Ils n'ont pas de taille, ainsi ont-ils le droit d'avoir n'importe quelle idée qui leur chante.


Mais quand vous prenez quelque chose qui est si petit que même les ondes lumineuses ne ricochent pas dessus, tel un photon, et qu'il croit que c'est là et qu'il ne l'a jamais vu ni n'en a jamais fait l'expérience, vous obtenez votre premier exemple de sandwich au mystère.


En d'autre termes, aussi longtemps que les conditions de jeu sont inconscientes, un être peut y être piégé. Et quand les conditions de jeu sont conscientes, en revanche, vous pouvez jouer à n'importe quel jeu que vous souhaitez. Et le jeu n'est pas drôle à moins de savoir à quel jeu vous jouez, ne l'oubliez pas. LRH



Aucun commentaire:

FRANCE LA BANQUE DU PRESIDENT

  Marion Maréchal-Le Pen: «Macron est un véritable homme de gauche»   MARINE LE PEN PRESIDENTE?    Selon un sondage Harris...